Le Conseil municipal d'Epinay dit NON au projet de Mme Scelle-Maury !

Publié le par François FRUGIER

Le dernier Conseil municipal d'Epinay-sous-Sénart du lundi 10 décembre 2007 restera longtemps dans les annales comme étant un terrible désaveu pour le Maire. En effet lors de cette séance, trois délibérations concernant la rénovation urbaine et la restructuration du centre commercial étaient à l'ordre du jour des conseillers municipaux. Il convient de rappeler une fois de plus que seulement 10 élus sur 23 de la majorité étaient présents.

Ces trois délibérations dont notamment l'autorisation donnée au Maire de signer la convention avec l'ANRU ont été rejetées par la majorité des membres du conseil municipal.

 

17 conseillers municipaux ont voté contre le projet de Mme Scelle-Maury, 11 seulement l'ont approuvé.

En l'état actuel, il n'était pas concevable et raisonnable de voter favorablement pour ce projet. Non pas que nous soyons contre la rénovation urbaine à Epinay-sous-Sénart, bien au contraire car nous avons affirmé à maintes reprises ainsi que le groupe "Epinay le bon sens" qu'elle était nécessaire et que nous y étions favorable, mais beaucoup trop d'incertitudes pèsent sur ce projet et nous n'approuvons pas la méthode de Mme le Maire.

Voici en 5 points les raisons :

·  Comment porter un projet de cette envergure alors qu'elle n'a plus de majorité depuis plus de trois ans ?

·  Pourquoi Mme Scelle-Maury nous présente son projet à trois mois des élections alors que cela fait trois ans que le Conseil municipal a voté pour la constitution du projet ANRU ?

·  Est-ce que l'avis des habitants a réellement été pris en compte ? De nombreux spinoliens sont en désaccords sur l'ampleur des démolitions et le choix des reconstructions.

·  Pourquoi faire l'amalgame entre la restructuration du centre commercial principal et la construction d'un lieu de culte musulman et d'instrumentaliser la communauté musulmane pour s'assurer son vote lors des élections ? 

·  L'opposition n'a jamais été associée à l'élaboration de ce projet. Un projet de cette envergure doit dépasser les clivages traditionnels.

Il sera tant dans trois mois de donner la possibilité aux spinoliens de se prononcer sur tel ou tel projet lors des élections municipales des 9 et 16 mars prochains.

 

François FRUGIER

Délégué cantonal

Publié dans Epinay-sous-Sénart

Commenter cet article