Conseil national de l'UMP

Publié le par François FRUGIER

Ouverture et rassemblement

Le conseil national s'est réuni samedi dernier à la Mutualité et a élu ses trois nouveaux vice-présidents : Jean-Pierre Raffarin, Jean-Claude Gaudin et Pierre Méhaignerie. Il a également approuvé le principe d'ouverture de ses listes municipales et l'introduction d'une dose de proportionnelle au Parlement.

Une direction collégiale au complet

Les conseillers nationaux ont élu à 86,3% la nouvelle équipe des vice-présidents du Conseil national de l'UMP : Jean-Pierre Raffarin, premier vice-président, Jean-Claude Gaudin et Pierre Méhaignerie, vice-président. Ils auront en charge de faire vivre le débat interne.
Jean-Pierre Raffarin entend en faire "une instance où se fait le débat", où "le président trouve ses alliés les plus solides". Il faut "revaloriser le parlement du parti", a-t-il déclaré.

Cette vice-présidence vient parachever la nouvelle direction collégiale, déjà composée d'un secrétariat général, élu le 25 septembre dernier par le bureau national. Celui-ci est présidé par Patrick Devedjian, assisté de deux adjoints, les députés Philippe Cochet et Dominique Paillé.

Réforme des institutions et ouverture pour les municipales

Nos deux conseillers nationaux de la 9ème circonscription, David Nadeau et Anne-Marie de Bailliencourt ont pu apprécier la nature des débats sur la réforme des institutions et l'adoption d'une motion à une très large majoritée (80,8%) posant le principe d'ouverture des listes municipales de l'UMP à des candidats de la "diversité" et "issus d'autres sensibilités politiques".

Concernant la réforme des institutions, quatre résolutions ont été soumises au vote des conseillers nationaux et adoptées :
- Faut-il augmenter les pouvoirs du parlement ? (motion adoptée à 86,3%)
- Faut-il améliorer la représentativité du Parlement pour mieux faire vivre notre démocratie ? (motion adoptée à 55,3%)
- Faut-il améliorer le fonctionnement de la démocratie sociale ? (motion adoptée à 90,1%)
- Faut-il limiter ou interdire le cumul des mandats ? (motion adoptée à 77%)

Ces débats marquent une étape supplémentaire et une orientation importante dans la poursuite de la réflexion de l’UMP sur la réforme des institutions. Une convention se tiendra en novembre pour conclure et faire des propositions. 

Publié dans Actualités nationales

Commenter cet article