Ca se passe à Epinay

Publié le par François FRUGIER

Les mauvais comptes de Mme le Maire



Madame Scelle-Maury n'a cessé depuis des années de clamer que l'Etat se désengageait vis à vis d'Epinay-sous-Sénart. Mais elle a peut-être la mémoire courte ou n'a pas la mémoire des chiffres !

Il faut peut-être lui rappeler que jamais notre ville n’a bénéficié d’autant de subventions de la part d’un gouvernement. Depuis 4 ans et la mise en place de la dotation de solidarité urbaine par Jean-Louis Borloo, celle-ci a été multipliée par 4 !

En voici les chiffres :

  • 2003 :  701 983 euros
  • 2004 :  724 691 euros
  • 2005 :  1 947 345 euros
  • 2006 :  2 700 000 euros
  • 2007 :  2 700 000 euros

Il est peut-être nécessaire de lui rappeler aussi les moyens considérables à disposition d’Epinay, pour le projet de rénovation urbaine qui doit porter sur la réhabilitation et le renouvellement de l’habitat, toujours de la part du gouvernement.

Mais Madame le Maire ne manque pas une occasion de se féliciter de l’acceptation du dossier par l’ANRU et de trouver fabuleux qu’il y ait autant d’argent ! Cela ne tombe pas du ciel !

Mais au fait ! Combien de temps aura t-il fallu attendre pour que ce dossier soit déposé ?

2 ans ! Oui 2 ans de valses hésitations à pouvoir déposer un dossier d’une grande importance dont Epinay a besoin pour lui permettre de respirer et sortir de ses difficultés.

2 ans de perdu, à cause de luttes internes et d’absence de cohérence dans la majorité alors que d’autres villes de la région parisienne avaient déjà déposé le leur.

Il est regrettable que son incompétence et son incapacité à gérer les dossiers importants d’Epinay, se fassent au détriment des spinoliens. Notre ville a besoin d’une gestion rigoureuse et d’une volonté politique importante pour mener à bien des projets qui répondent aux besoins de tous ses habitants, sans esprit partisan. Quel gâchis !

Nous continuerons d’être vigilants sur tous ces points et ceci pour l’intérêt de notre ville et le bien être de tous les spinoliens.

 

François FRUGIER
Délégué cantonal

Publié dans Epinay-sous-Sénart

Commenter cet article